logo bstpo
logo bstpoaccueilannuairesoustraitancepartenariatcompetencesappelmanifestationsmon compte
 
 
 
LA BSTPO
Pourquoi la BSTPO ?
Création
Rôle
Statut
Missions
Réseau boursier
Secteurs couverts
Activités réalisés
Services offerts
Conditions d'adhésion
Contact
Informations utiles
nospartenaires
Vos questions
Vous avez des questions,  n'hésitez pas à nous contacter
 Cliquez-ici
NEWSLETTER
Inscrivez votre mail :
 
bienvenue au portail

ARTICLES EN CAOUTCHOUC POUR L'INDUSTRIE AUTOMOBILE


 

LE PRODUIT
Le décolletage est un procédé d'usinage par enlèvement de matière, per­mettant de réaliser des pièces tournées en partant de barres ou de fils métalliques en torche. L'usinage de base est obtenu sur des machines auto­matiques, semi-automatiques ou à commande numérique.
La matière brute introduite dans la zone d'usinage est façonnée par une série d'outils coupants qui, selon leur nombre, leur forme et leur disposition, permettront d'obtenir des pièces plus ou moins complexes, de tailles diverses et de précisions variables.
Le décolletage permet l'usinage des composants destinés à tous les secteurs économiques, notamment :

  • l'automobile
  • l'aéronautique
  • le médical
  • l'horlogerie
  • l'énergie
  • l'armement
  • l'électronique
  • la connectique
  • les travaux publics

L'automobile reste, et de loin, le premier marché des décolleteurs. LE MARCHÉ ALGÉRIEN
La taille du marché algérien en 2010 est de 1.374 millions de Dinars pour un volume de 112.816.620 pièces.
On peut le segmenter ainsi :

  • Secteur véhicules roulants, 46 % soit 638 MDA HT,
  • Secteur électronique et électrique, 6 % soit 87 MDA HT,
  • Secteurs industriels divers 48 % soit 649 MDA HT.

La demande est caractérisée par des donneurs d'ordres potentiels essentiellement publics. Les entreprises privées sont beaucoup plus mo­destes et ne représentent que 26 %.
Les principaux donneurs d'ordres sont la SNVI, ENMTP, ETRAG, PMA, BTK et la SGP INDELEC.

Il est à noter que la demande se concentre essentiellement sur deux grands pôles mécaniques, celui de Rouïba à Alger et celui de Constantine. Les entreprises de décolletage en Algérie sont des PME de petite taille : de 2 à 70 personnes. Elles représentent un CA de l'ordre de 380 MDA HT.

  • La part du marché sous-traité (achat local) est de 4 % et représente 51 MDA HT.
  • La part du marché importé est de 48 % et représente 655,56 MDA HT.
  • La part fabriquée pour leur besoin est de 25 % et représente 339 MDA HT.
  • La balance est donc 52 % fabriqué en Algérie pour 48 % importé.

Le taux de couverture est de 52 % parce que les entreprises publiques fabriquent encore un taux important de pièces (25% de la valeur).
SCENARII ÉTUDIÉS
L'étude a examiné des unités de tailles différentes
Petite taille

  • Bâtiment : 1500m2
  • Machines : 6 machines, 3 de niveau 0 à 20 mm et 3 de 15 à 40 mm

Moyenne taille

  • Bâtiment : 1800 m2
  • Machines : 10 machines, 5 de niveau 0 à 20 mm et 5 de 15 à 40 mm

Grande taille

  • Bâtiment : 2500 m2
  • Machines : 12 machines, 6 de niveau 0 à 20 mm et 6 de 15 à 40 mm
  • Equipement de traitement thermique
  • Equipement de traitement de surface
  • Système de traitement des eaux, réglementation

ETUDE DE RENTABILITÉ

Petite taille

Taille moyenne

Grande taille

Achat

Leasing

Achat

Leasing

Achat

Leasing

Besoins de financement (MDA)

20812

103,32

274

156,65

394

224,92

CA moyen (MDA)

115

115

190

190

340

340

VA/CA

38%

31,16%

38%

33,20%

55%

51%

Taux de Marge Net

12%

9%

17%

15%

34%

33%

TRI

3,7%

13,3%

10,3%

20,7%

28,4%

47,7%

Retour sur  fonds propres

10,9%

12,27%

13,4%

18,8%

18,9%

21,6%

 

CONCLUSION
Les différentes versions sont rentables mais il est préférable d'opter pour un financement des équipements par voie de leasing et de prévoir, dès le début, une capacité de production conséquente.

 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Réalisation : oriaxe